Jardin communautaire

Loisirs et culture

Pour réserver votre parcelle
ou pour information :

Karine Demers
819 629-2881, poste 105 
karine.demers@villevillemarie.org

Le jardin communautaire
LES JARDINS DU LAC

Le jardin est ouvert du début juin à la fin octobre.
Période d’inscription : de la mi-avril à la mi-juin.

Le jardin communautaire offre des parcelles de terre où chacun cultive
et récolte individuellement le fruit de son travail.

Chaque personne est responsable de sa parcelle,
tant pour l’entretien que pour la récolte.

Jardin communautaire

LES RÈGLES DE VIE DU JARDIN

Toutes les règles visent trois points élémentaires :

Favoriser la bonne entente entre membres
Respecter ce qui vous est prêté (terre, outils)
Connaître et respecter l’organisation du jardin

Modalités d’inscription
  • Pour faire la location d’un jardinet, vous devez remplir le formulaire d’inscription.
  • Quatre types de jardinets sont disponibles. Vous pouvez louer plus d’un jardinet, selon la disponibilité. Vous pouvez aussi partager une parcelle avec une autre personne.
  • La priorité d’inscription et du choix du jardinet est accordée aux anciens locataires. Une lettre ou un courriel sera envoyé à cette fin vers la mi-avril. Les anciens locataires auront par la suite deux semaines pour signifier leurs intentions.
  • La période d’inscription pour les nouveaux locataires commencera vers le début mai pour se poursuivre jusqu’à la location de tous les terrains disponibles.
  • Le coût de location doit être payé lors de l’inscription et n’est plus remboursable après le 1er juin.
Heures d’ouverture

Le jardin est accessible du lever au coucher du soleil.

Ouverture du jardin

Le jardin est accessible aux locataires à partir du 15 mai (dans le meilleur des cas). Le sol aura été préparé pour vous accueillir.

Entretien des jardinets
  • Espace personnel : Chaque jardinet appartient pleinement à son locataire qui peut y exercer sa créativité. Par respect, aucun membre ne peut solliciter des changements ni intervenir dans un jardinet sans l’autorisation de son propriétaire. Tout projet hors des bornes d’un jardinet est en terrain collectif et doit recevoir l’autorisation du comité de gestion.
  • Entretien des allées : Chaque jardinier est tenu de bien entretenir les petites allées (délimité par de la paille) autour de son jardinet afin qu’il ne s’y trouve pas de mauvaises herbes qui se propagent.
  • Gestion des déchets et résidus : Les résidus compostables doivent être déposés dans les aires prévues à cet effet. À noter que les plants de patates ne vont pas dans le compost maison et doivent être déposés dans le bac vert.
  • Plantes nuisibles : Ne cultivez aucune plante vivace ou bisannuelle. Les pommes de terre sont tolérées, mais non recommandées. Prendre en considération la hauteur de vos plants rendus à maturité pour ne pas ombrager les parcelles voisines. Il est interdit de cultiver des plantes susceptibles de nuire à la culture des jardinets avoisinants.
  • Produits chimiques : Aucun engrais ni pesticide ni répulsif chimique n’est toléré. Ces produits causent des dommages durables. Les matériaux qui dégagent des matières toxiques comme les tapis industriels et le bois traité sont interdits. Les matières synthétiques comme le géotextile sont tolérées dans la mesure où vous les enlevez à la fin de la saison.
  • Absence : Si vous devez vous absenter, assurez-vous qu’une personne entretiendra votre jardinet pendant votre absence. Après trois semaines sans travail effectué dans le jardinet, celui-ci pourrait vous être destitué.
Ce qui est fourni pour jardiner
  • Outils d’arrosage : L’arrosage des jardinets doit être fait de manière manuelle ou par le biais d’un arrosoir oscillant. Des points d’eau et arrosoirs sont à votre disposition à cet effet. La durée de l’arrosage permis avec un oscillateur est de 30 minutes. Nous vérifions aussi la possibilité de nous munir de bacs récupérateurs d’eau.
  • Outils de jardinage : Des outils sont à la disposition des jardiniers. Ceux-ci doivent être nettoyés et remisés dans le cabanon après utilisation et vous n’êtes pas autorisés à les utiliser en dehors du jardin communautaire.
  • Cabanon : Les membres qui désirent entreposer leurs outils ou du matériel dans le cabanon peuvent le faire; si vous le faites, prière cependant d’en disposer de manière à ne pas nuire aux autres jardiniers. Par l’utilisation du cabanon, vous acceptez que vos outils et votre matériel ne sont pas surveillés. Vous devez récupérer vos outils ou votre matériel au plus tard le 15 octobre de chaque année. Si vous laissez du matériel dans le cabanon après cette date, vous acceptez qu’il devient la propriété du jardin communautaire, qui pourra en disposer à sa guise.
Sérénité des lieux
  • Aucun animal n’est admis dans le périmètre du jardin.
  • Tabac et alcool : Il est interdit de fumer dans le jardin communautaire (le tabac peut transmettre une maladie aux plantes potagères). Il n’est pas permis de consommer des boissons alcoolisées.
Implication

Pour le bon fonctionnement du jardin communautaire, il est souhaitable que chaque jardinier contribue à l’entretien global durant la saison. Les tâches à effectuer seront déterminées par le comité et se feront lors de corvées, particulièrement à l’ouverture et à la fermeture du jardin.

Non-respect des règles

Un premier avis verbal (en personne ou par téléphone) sera donné au locataire par l’un des membres du comité. Si la problématique n’est pas corrigée dans les 15 jours suivant l’avis ou si une deuxième problématique se présente durant une même saison, un deuxième avis sera donné par courrier postal. Si un troisième avis est nécessaire, celui-ci mentionnera par écrit que vous n’êtes plus locataire de votre jardinet et que vous avez perdu tous vos droits comme membre du jardin communautaire, et ce, par non-respect du contrat. Chaque avis précisera la nature du problème, ce qui doit être fait pour corriger la situation ainsi que l’échéance qui vous est donnée (15 jours).

Un beau partenariat!

La Ville de Ville-Marie met à la disposition des usagers du Regroupement d’entraide sociale du Témiscamingue un terrain pour la mise sur pied d’un jardin collectif.

Les principales caractéristiques du jardinage collectif :

  • Les jardinets sont mis en commun.
  • La responsabilité du jardin relève de tous les participants.
  • La plantation, l’entretien et la récolte sont partagés entre les membres du groupe.

Dans les jardins collectifs, on cultive et récolte des légumes en plus de développer des aptitudes sociales telles l’autonomie, l’entraide et le respect.

Pour plus d’informations : www.resttemis.org